Evenements

Les comptes nationaux du Sénégal passent à la base 2014

Envoyer Imprimer PDF

L’ANSD vient de mettre en place une nouvelle année de base des comptes nationaux du Sénégal dans le cadre Projet de rénovation des comptes nationaux (PRCN). La nouvelle année de base 2014, qui remplace celle de 1999, est établie en conformité avec le dernier manuel sur les comptes nationaux adopté par les Nations-Unies (SCN 2008)[1]. Outre les changements d’ordre conceptuels, la nouvelle base intègre des changements méthodologiques ainsi que de nouvelles sources de données permettant d’améliorer la couverture du PIB et de mettre à jour les données sur la structure de l’économie. Les différents changements apportés ont induit une révision de 29,4% du PIB de 2014.

- Télécharger la Note sur les comptes nationaux de l’année de base 2014 : Les principaux changements et leurs impacts sur le PIB

- Télécharger la Note d'analyse des comptes nationaux de 2016

- Télécharger la Note sur la mise en œuvre du changement d’année de base (CAB) des comptes nationaux du Sénégal



[1] Le SCN 2008 remplace le SCN 93 qui était le précédent manuel de référence en matière d’élaboration des comptes nationaux.

Le Sénégal est devenu un pays NSDD !

Envoyer Imprimer PDF

Le Sénégal vient d'officialiser son adhésion à la NSDD, devenant ainsi le 4ème pays de l'Afrique subsaharienne à adhérer à cette norme du FMI

L'annonce a été faite par Monsieur le Président de la République lors du 17ème Conseil présidentiel de l'investissement tenu ce 20 novembre 2017 au Centre international de conférence Abdou Diouf (CICAD) de Diamniadio. 

L'adhésion à cette norme est l'aboutissement des nombreux efforts consentis depuis plusieurs années par l'ANSD, et au-delà, par tout le système statistique national en matière d'amélioration de la qualité des données, l’élargissement des champs couverts et la réduction des délais de diffusion.

Avec la NSDD, les décideurs politiques, les organisations internationales, les investisseurs et les agences de notation auront ainsi un accès facile à l'information que le Conseil d'administration du FMI a identifiée comme essentielle pour la surveillance des conditions et des politiques économiques. Rendre cette information facilement accessible dans deux formats, lisibles par l'homme et la machine, permettra à tous les utilisateurs d'avoir un accès simultané à des données à jour, publiées selon un Calendrier préalable de diffusion, et apportera ainsi une plus grande transparence des données.

Pour appel, le FMI a mis en place cette norme en 1996 pour promouvoir la production et la diffusion de statistiques exhaustives et de qualité à l’intention des pays qui souhaitent accéder aux marchés de capitaux internationaux. En effet, les acteurs de ces marchés ont besoin, pour prendre des décisions, de disposer de statistiques fiables et régulières diffusées selon un calendrier publié à l’avance que le pays adhérent est tenu de respecter.

Voir le communiqué du FMI.

Formation sur Survey Solutions

Envoyer Imprimer PDF

Atelier de renforcement de capacités sur l’utilisation de l’application CAPI Survey Solutions

Dans le cadre du renforcement de capacités de ses agents, l’Agence nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD) a organisé du 16 au 20 octobre 2017 un atelier de formation sur l’utilisation de l’application CAPI Survey Solutions. Cet appui technique obtenu de la Banque africaine de Développement (BAD), a été assuré par M. Eloi Sondo SOMTINDA. Les participants de cet atelier sont issus de l’équipe du Recensement général des Entreprises, volet agricole (RGEA), des directions de l’ANSD (DSECN, DSDS et DMIS) et de la Direction de l’Analyse, de la Prévision et des Statistiques agricoles (DAPSA).

L’atelier a été essentiellement axé sur l’utilisation de la technologie du CAPI, la maitrise du flux des échanges d’informations entre les différents acteurs intervenant dans le processus de collecte et ­­­sur la manière de concevoir un questionnaire sur le DESIGNER qui représente l’utilitaire de conception d’un questionnaire en ligne.

Suivre les autres actualités du RGE

EDS-continue 2016 : restitution des résultats

Envoyer Imprimer PDF

L’ANSD organise un atelier de restitution des résultats de l’Enquête Démographique et de Santé Continue (EDS) de 2016 ce mercredi 06 septembre  2017 à 9h 00 à l’hôtel TERROU-BI, sous la présidence de Monsieur le Ministre de l’Économie et des Finances et du Plan.

L’Enquête-Continue de 2016 est la quatrième édition des séries d’EDS-Continue lancées en 2012. Cette opération statistique s’inscrit dans le cadre du respect de l’engagement de l’Etat du Sénégal avec ses partenaires de mettre à la disposition des usagers des données actualisées, fiables et inédites sur les domaines de la santé (offre et demande), l’éducation, les conditions de vie des ménages etc. Ainsi, l’EDS-Continue de 2016 a collecté des données sur la fécondité, la planification familiale, les soins pré et postnataux, les maladies des enfants, leur prévention et leur prise en charge, la mortalité au cours de l’enfance. Elle renseigne également les questions relatives à la disponibilité des ressources matérielles et humaines ainsi que la qualité des soins offerts par les services de santé aux populations.

Télécharger tous les rapports :

Voir les Rapports des Enquêtes Démographiques et de Santé (EDS)


L’ANSD et le MSAS s’allient pour le renforcement du système d’information sanitaire

Envoyer Imprimer PDF
L’Agence Nationale de la Statistique Démographique à travers le Plan national de dévelopement sanitaire ( PNDS 2009-2018) , décline les ambitions de l’Etat du Sénégal en matière de politique sanitaire et fixe entre autres objectifs, le renforcement du système d’information et la recherche en santé, au titre de ses priorités absolues.
A ce titre, l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie a signé ce jour dans les locaux du ministère de la santé et de l’action sociale, un mémorandum d’accord de partenariat avec le ministère de la santé et de l’action sociale pour renforcer le système d’information sanitaire de ce ministère.
Pour Ababacar Sadikh Bèye, directeur général de l’ANSD, ces questions majeures piliers de la coordination statistique sont autant de priorités au coeur du processus de dévelopement d’une infrastructure statistique de qualité. En outre, le ministre Eva Marie Coll a magnifié ce mémorandum qui sera un plus pour aller de l’avant et tout faire pour que ces données aident à parfaire le travail et améliorer les prestations pour le bien être de la population. (Source : Dakaractu)

Page 4 sur 14

Sauf indication contraire, les données et analyses de l’ANSD sont sous licence Creative Commons Attribution 4.0 International License.
Suivez nous !