Note sur les Evolutions Economiques Récentes (NEER)

Note sur les Evolutions Economiques Récentes (NEER)
Dernière publication
T3 2023
Prochaine parution

Dernière information

Au troisième trimestre de l’année 2023, le Produit Intérieur Brut (PIB) réel, corrigé des variations saisonnières (CVS), a augmenté de 0,7%, par rapport au trimestre précédent. Ce résultat est consécutif au relèvement des taxes nettes de subventions sur les produits (+4,7%) et de la valeur ajoutée (VA) du secteur tertiaire (+0,8%). A contrario, les secteurs secondaire et primaire ont fléchi, respectivement, de 0,6% et 0,2%.

Comparée au deuxième trimestre de 2023, la valeur ajoutée réelle du secteur primaire s’est rabaissée de 0,2%. Ce fléchissement est imputable aux ralentissements des activités de la pêche (-2,4%) et de l’agriculture (-0,4%). Cependant, les activités de l’élevage et de la sylviculture se sont relevées, respectivement, de 1,1% et 0,4%.

 

S’agissant de la valeur ajoutée (VA) du secteur secondaire (en volume CVS), elle s’est amoindrie de 0,6% au troisième trimestre de 2023, comparativement au trimestre précédent. Ce repli est en liaison avec la contraction des valeurs ajoutées des activités extractives (-7,3%), de la production et distribution d'électricité          (-6,4%), des matériaux de construction (-3,5%), de la distribution d’eau, d’assainissement et de traitement des déchets (-2,2%) ainsi que de l’agroalimentaire (-1,0%). La contraction des activités extractives est due à l’affaiblissement des autres activités extractives et de soutien (-18,9%) ainsi que des extractions de minerais métalliques (-5,8%). Quant à l’agroalimentaire, le fléchissement est imputable principalement à la fabrication de sucre, chocolaterie et confiserie           (-16,2%), à la fabrication d'autres produits alimentaires (-8,7%) et à la fabrication d’aliments pour animaux (-6,7%).

Presentation de la publication

L’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD), dans sa mission de production et de diffusion des données statistiques pour les besoins du Gouvernement, des administrations publiques, du secteur privé, des partenaires au développement et du public, produit une masse importante d’informations conjoncturelles relatives notamment aux prix à la consommation, aux prix à la production industrielle, à la production industrielle, au commerce extérieur, au Produit intérieur brut trimestriel (PIB). La Note sur les Evolutions Economiques Récentes (NEER) fait une analyse synthétique de toutes les informations conjoncturelles produites par l’ANSD. Elle fait le point sur la situation économique récente au Sénégal au cours du trimestre sous revue L’accent est mis sur les relations de causes à effets entre les différents indicateurs. La NEER retrace dans sa première partie, l’évolution du PIB trimestriel. La deuxième partie a trait à l’activité industrielle, la troisième aux prix intérieurs. La quatrième partie est relative à l’agrément au code des investissements et au statut d’entreprise franche d’exportation. Enfin, la cinquième est consacrée aux échanges extérieurs. La Note sur les Evolutions Economiques Récentes (NEER) est publiée au plus tard 75 jours après la fin du trimestre sous revue.

flash stat