Immatriculation au NINEA : chiffres clés, tendances et évolutions

Immatriculation au NINEA : chiffres clés, tendances et évolutions
Dernière publication
T4 2023
Prochaine parution

Dernière information

Au quatrième trimestre de 2023, le nombre d’unités économiques immatriculées au NINEA s’élève à 27 674, soit une hausse de 9,4% par rapport au trimestre précédent et de 19%  relativement au même trimestre de 2022.
En ce qui concerne la répartition géographique, la région de Dakar se démarque en enregistrant 55,3% de toutes les nouvelles immatriculations. Elle est suivie des régions de Thiès (12,4%), Diourbel (8,2%), Ziguinchor (5%) et Kaolack (4,7%). Cependant, les régions de Kédougou (0,5%), Sédhiou (0,8%), et Kaffrine (1,1%) ont les plus faibles proportions.
Selon le statut juridique, l’essentiel des nouvelles immatriculations est composé d’entreprises individuelles (72,1%). Les autres régimes juridiques, à savoir les Groupements d'Intérêt Économique (GIE), les Sociétés à Responsabilité Limitée (SARL) et les Sociétés Unipersonnelles à Responsabilité Limitée (SUARL), représentent respectivement 4,8%, 2,2%, et 1,8% du total des nouvelles immatriculations.

Le secteur du commerce apparait comme étant le secteur le plus attractif pour les nouvelles créations. En effet, 30,12% des entreprises morales se consacrent à des activités commerciales contre 70,61% pour les entreprises individuelles. Pour ces dernières, en dehors du commerce, les "Services personnels et divers" représentent 9,52% des immatriculations, suivis des "Services fournis aux entreprises" (5,19%) et de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche (3,00%). En revanche, le secteur des "Hôtels, bars et restaurants" est moins représenté, avec seulement 1,03%.

Selon le genre des propriétaires d'entreprises individuelles, les hommes dominent largement avec une part de marché de 73,14% au troisième trimestre 2023, tandis que les femmes représentent 26,86% des nouvelles créations d'entreprises.

Presentation de la publication

L’immatriculation au NINEA englobe les entreprises exerçant une activité au Sénégal, les associations nationales ou étrangères régulièrement déclarées ou autorisées, les syndicats professionnels, les administrations publiques centrales, les établissements publics, les collectivités locales et les partis politiques, les opérateurs occasionnels, les propriétaires fonciers, les organisations non gouvernementales (ONG), etc. L’ensemble de toutes ces unités constitue le Répertoire national des Entreprises et Associations (RNEA). Il représente la base de données exhaustive des unités économiques enregistrées s’activant sur le territoire national. Il rassemble, pour chaque unité, les informations d’identification, de localisation, de classification, etc. Le RNEA revêt une importance capitale pour les usagers internes et externes au système statistique national dans la mesure où il constitue une :

  • référence pour l’analyse des statistiques d’entreprises ;
  • base de sondage pour les enquêtes sur les entreprises ;
  • source d’informations fiables sur la structure et la démographie des entreprises ;
  • base d’appariement des données sur les entreprises issues de sources distinctes, etc.

La publication dénommée « Immatriculation au NINEA : chiffres clés, tendances et évolutions » rentre dans le cadre de diffusion d’informations sur les statistiques d’entreprises en vue d’orienter les décisions de politiques économiques des pouvoirs publics, des collectivités, des investisseurs, etc. Elle offre, d’une part, une photographie de l’ensemble des unités immatriculées au NINEA au cours du trimestre et leurs principales caractéristiques (secteur d’activité, statut juridique, zone d’implantation, etc.) en accordant un intérêt particulier aux entreprises individuelles. D’autre part, elle met l’accent sur l’évolution des créations tout en faisant ressortir les tendances aux niveaux global et sectoriel.

flash stat