Depêches ANSD

Evaluation du site web de l'ANSD 2018 : aidez-nous à mieux vous satisfaire !

Chers utilisateurs, Nous vous invitons à consacrer 5 minutes pour remplir le questionnaire d’évaluation du site web de l’ANSD. Cette évaluation nous permettra d’améliorer les services offerts par le site web afin de mieux répondre à vos attentes. Conformément aux dispositions de la Loi statistique, vos réponses resteront anonymes. Accéder au questionnaire.

Envoyer Imprimer PDF

"... faire du Bulletin un espace d’échanges, de partages, de réflexions intellectuelles et aussi un espace qui reflète, tout simplement, l’âme de l’ANSD."

Aboubacar Sédikh BEYE, DG ANSD (octobre 2014).

« ..., car comme cet instrument de navigation maritime, le Phare de l’ANSD vient éclairer ses lecteurs sur les activités de l’Agence de la statistique."

Aboubacar Sédikh BEYE, DG ANSD (septembre 2016).


Editorial dernier numéro (005, décembre 2017) Consulter les numéros déjà publiés

L’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD) est chargée de la production, de l'analyse et de la publication des statistiques officielles du Sénégal. En particulier, elle assure le suivi de la conjoncture en rapport avec le service en charge de la prévision et de la conjoncture économique.

L’économie sénégalaise est sujette à des fluctuations internes et externes en raison de son ouverture sur le marché mondial, du désengagement progressif de l’Etat et des perturbations qui caractérisent, de plus en plus, l’économie internationale. L’analyse de la conjoncture intervient de manière infra annuelle, c'est-à-dire sur des périodes régulières qui ne dépassent pas l’année (mois, trimestre, semestre).

Le terme « conjoncture » fait référence aux évolutions économiques de court terme d'un ensemble économique, en général à l’échelle d’un pays. Elle s'apprécie à l'aide d'indicateurs économiques tels que le taux de croissance du PIB, le taux d'inflation, l'évolution du taux de chômage, la balance commerciale, etc.

L’ANSD, dans sa mission de production et de diffusion des données statistiques pour les besoins du Gouvernement, des administrations publiques, du secteur privé, des partenaires au développement et du public, produit une masse importante d’informations conjoncturelles relatives notamment au produit intérieur brut (PIB) trimestriel, au niveau de la production industrielle, aux prix à la consommation, aux prix de production industrielle, aux prix des services, au coût de la construction, aux flux du commerce extérieur et aux investissements.

Les indicateurs conjoncturels

Les autorités, le monde de l’entreprise et les citoyens doivent pouvoir disposer d’informations précises et récentes sur la conjoncture pour pouvoir prendre les bonnes décisions. Dans cette optique, les points critiques, c’est-à-dire les moments où le mouvement s’inverse et passe d’une hausse à une baisse ou le contraire, sont d’une importance primordiale. Pour cette raison, il est important de mesurer les indicateurs aussi fréquemment et rapidement que possible : le plus souvent sur une base mensuelle ou trimestrielle et disponible un mois ou trimestre après la période de référence. Concilier l’actualité de l’information et la précision maximale est un défi qui nécessite souvent de mettre en œuvre une méthodologie sophistiquée.

Les indicateurs conjoncturels doivent enregistrer le plus rapidement possible et avec la plus grande précision l’activité économique, récente, présente et future, de manière globale ou par secteur. Typiquement, l’activité est soumise à des fluctuations, alternant des périodes de croissance et de repli. Cette succession de mouvements haussiers et baissiers s’appelle le cycle conjoncturel.

La mesure de la conjoncture économique

La conjoncture économique est variable, car soumise à des cycles alternatifs d'expansion et de ralentissement. On parle de renversement de conjoncture lorsqu'une phase d'expansion laisse place à une phase de ralentissement ou inversement. Pour mesurer ces différents effets, l’appréciation de la conjoncture économique repose sur l'évolution de plusieurs indicateurs :

· croissance du produit intérieur brut (PIB) ;

· évolution de la production industrielle (IPI) ;

· niveau du chômage ;

· solde des échanges des biens et des services entre le Sénégal et le reste du monde ;

· inflation ;

· etc.

Une conjoncture économique en phase d'expansion se caractérise par une importante demande intérieure et/ou extérieure, ainsi que par une croissance économique forte. Dans la majorité des situations, l'expansion se traduit également par un taux de chômage en baisse, phénomène qui s'explique par un besoin accru des entreprises à produire davantage et, par conséquent, à embaucher.

En revanche, lorsque le PIB stagne ou diminue faiblement, les ventes effectuées par les entreprises ne progressent plus. Celles-ci éprouvent des difficultés à réaliser des bénéfices et voient leur chiffre d'affaires diminuer.

Un ralentissement économique est une diminution passagère (quelques trimestres) de la croissance du PIB. Le terme de récession est employé lorsque cette diminution s'observe au cours de deux trimestres consécutifs au moins. Le ralentissement économique correspond à une augmentation moins rapide du PIB. Pour pallier une conjoncture économique dans une phase de ralentissement économique, les entreprises peuvent être amenées à licencier pour motifs économiques ou à reporter leurs investissements.

L’information statistique de conjoncture  

L’information de conjoncture est caractérisée par sa périodicité infra annuelle (mois, trimestre, semestre) ;

- C’est une information périssable par nature, sauf quand il s’agit de prolonger les séries temporelles pour des usages de modélisation ;

- Elle est généralement collectée d’une façon rapide et légère ; c’est le cas notamment des sondages d’opinions effectués auprès des chefs d’entreprises concernant leurs appréciations sur les niveaux et les évolutions de certaines grandeurs sensibles à la fluctuation conjoncturelle, telles que les productions, les prix, les stocks, la consommation, l’investissement, la compétitivité, etc. ;

- Les sources d’information les plus sollicitées, à ce niveau, sont le PIB trimestriel, les enquêtes de conjoncture auprès des entreprises, les enquêtes sur les prix (IHPC, IPPI, IPCE), l’emploi, les indices de la production industrielle, les statistiques administratives et les données relatives à l’environnement international.

Les informations issues de ces sources sont collectées par l’ANSD d’une façon continue et périodique.

Les enquêtes de conjoncture

Les enquêtes de conjoncture recueillent des informations concernant la production, les carnets de commandes, les stocks de produits, les exportations, l’emploi et les prix.

L'objectif des Enquêtes de conjoncture auprès des entreprises est d’obtenir des informations qualitatives qui servent à suivre la situation économique du moment et à prévoir les évolutions à court terme. Les informations obtenues par ces enquêtes se sont révélées particulièrement utiles pour anticiper les points de retournement du cycle conjoncturel.

Les enquêtes de conjoncture fournissent généralement des indications de très bonne qualité sur le passé récent. En outre, elles permettent d’obtenir une vue d’ensemble assez complète et cohérente sur un secteur d’activités et donnent aussi un éclairage sur des domaines ou des secteurs peu couverts par les statistiques quantitatives.

Cependant, les enquêtes de conjoncture présentent quelques limites. Les deux principaux points faibles sont d’une part que les réponses sont qualitatives et subjectives, ce qui rend leur interprétation parfois très délicate, et d’autre part qu’une fois que les statistiques quantitatives sont disponibles, l’intérêt des résultats des données d’enquête de conjoncture s’estompe très fortement.


Bonne lecture !

Dr. Maxime Bruno NAGNONHOU

Chef de la Division des statistiques conjoncturelles


 

- N°005, décembre 2017

- N°003, juin 2017

- N°002, janvier 2017

- N°001, septembre 2016


phare005


Sauf indication contraire, les données et analyses de l’ANSD sont sous licence Creative Commons Attribution 4.0 International License.