Depêches ANSD

Plus

DERNIERE PUBLICATION

N°Enquête L2S : rapport Gouvernance 2016


Prochaine parution

Le 00/00/0000


TELECHARGEMENT

doc Résume

pdf Version complète

excel Série



ARCHIVES



fleche Méthodes et définitions

Note de conjoncture socio-économique du Sénégal (Enquête L2S)

Périodicité Annuelle
Période couverte
Délais de publication
Thème Données économiques
Thèmes similaires | Note de conjoncture socio-économique du Sénégal (Enquête L2S) | Rapports Enquêtes villages | Autres Rapports Enquêtes ménages
    

« DERNIERES INFORMATIONS »

Selon les Sénégalais, les priorités sont essentiellement d’ordre social. Et, l’on relève que les trois domaines ou secteurs prioritaires sont : l’éducation, la santé et l’aide aux démunis. Avec 39,8 % des ménages interrogés sur le plan national, l’éducation est ressortie comme la première priorité des Sénégalais. Bien que manifeste partout quel que soit le milieu de résidence, cette priorité première accordée à l’éducation est surtout concentré dans les milieux urbains autres que Dakar (35,3 %). Considérée comme première priorité par 26,6 % des ménages, notamment dans les autres villes urbaines (28,3 %) et en milieu rural (27,5 %), la santé est classée comme deuxième priorité par 29,1% des ménages contre 22,4 % pour l’éducation. Elle est considérée comme telle, notamment dans les Autres villes urbaines (30,6 %) et à Dakar urbain (30,3 %). L’aide aux démunis constitue la troisième préoccupation des Sénégalais : 18,8 % d’entre eux la considère comme telle contre 15,4 % pour la santé et 12,0 % pour l’éducation. Les ménages qui la positionnent comme première (17,5 %) ou seconde (12,5 %) priorité sont concentrés surtout en milieu rural.

iconetheme LES DERNIERES PUBLICATIONS

Nombre de ligne à afficher:

iconetheme PRESENTATION DE LA PUBLICATION

Ce projet dénommé « A l’écoute du Sénégal » entièrement financé par le Groupe de la Banque mondiale (GBM) est basé sur un système d’enquêtes à haute fréquence auprès d’un panel de 1500 ménages en se servant des réseaux de téléphonie mobile. Elle n’est pas destinée à remplacer les grandes enquêtes sur la pauvreté mais plutôt pour combler le vide en termes d’informations. Ce projet d’enquête permettra de gagner en termes de fréquence de disponibilité de données. Par contre, il ne peut fournir que les informations nécessaires en termes de suivi des conditions de vie des ménages sur un échantillon réduit représentatif au niveau national à travers les trois Zones de résidences (stratification) ; Dakar, autres milieux urbains et milieu rural. Cette approche, combinant une enquête de référence et des entretiens téléphoniques mensuels avec les ménages, permet un suivi plus rapproché des projets et programmes de développement initiés par les autorités. La mise en place de cette approche permet de produire des données représentatives de bonne qualité, avec une démarche souple, rapide et à moindre coût mais aussi de renseigner les indicateurs socioéconomiques retenus dans le cadre des stratégies nationales de développement initiées par les autorités.

Sauf indication contraire, les données et analyses de l’ANSD sont sous licence Creative Commons Attribution 4.0 International License.